Comment passer un parfait moment Coiffure chez Roberto Stari?

Les coiffeurs sont tellement plus que « la personne qui vous coupe les cheveux ».  Votre rendez-vous tant attendu doit rester un moment de détente et de relaxation. Vous êtes concentrés au quotidien sur vos problèmes personnels, faisons de votre rendez-vous un moment d’évasion !

C’est pourquoi vos stylistes Roberto Stari répondent à quelques questions pour favoriser un meilleur échange et une satisfaction mutuelle.

Charlie Manager du salon Lafayette, Julie Manager du salon Roosevelt, Anais Manager du salon Caluire et Charleen manager du salon Grenette se sont prêtées au jeu du questions-réponses.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest

A quel moment considère t'on qu'un client est trop en retard à son rendez-vous ?

Julie, Anais, Charlie et Charleen considèrent qu’en général un retard de 10 minutes est acceptable. Au delà, cela devient problématique pour le salon et vous-même et risque d’entrainer de l’attente, voire un changement de coiffeur.

Le temps que vous preniez place, que l’on vous installe, 15 minutes se sont déjà écoulées. A ce stade, votre rendez-vous a déja pris 25 minutes sur votre moment de détente.

Que devrait faire un client s'il est en retard ? Quand doit-il appeler ?

Pour nos managers :  Par courtoisie, il faut appeler dès que possible. Le client se verra offrir la possibilité de reprogrammer son rendez-vous selon la durée de son retard et de ses disponibilités. Les stylistes pourront alors ajuster le reste de leur journée pour que les clients suivants n’attendent pas.

Rappelez vous que votre coiffeur veut vous apporter tout le soin et l’attention que vous méritez pour profiter d’un moment relaxe.

Le client et le coiffeur doivent-ils obligatoirement discuter ?

Anaïs : Si un client n’est pas bavard, cela ne me dérange pas. Même si j’aime beaucoup apprendre à connaître le client, tout le monde est différent et passe un moment détente comme il le souhaite !

Julie : Cela fait partie de notre travail de discuter, poser des questions et ouvrir le dialogue. Si le client ne souhaite pas discuter, ce n’est pas grave. Je ne m’obstine pas. Je lui offrirai dans tous les cas, le moment de sérénité dont il a besoin.

Jusqu'à quel point un client peut il discuter de sa vie privée ?

Charlie : C’est au client de décider de quoi il veut parler. J’essaie de rester respectueuse et de l’écouter. Lorsque les clients partagent des situations personnelles, ils sont conscients des limites qu’ils peuvent se fixer eux-mêmes.

Charleen : Le client doit se sentir écouté sur presque tous les sujets, le coiffeur doit se sentir respecté également. C’est notre rôle d’écouter et de mettre un terme à la conversation si nécessaire sans que le client n’en soit frustré.

Un client qui textote c'est gênant ou pas ?

Non, ce n’est pas gênant si cela n’interfère pas dans le processus de coupe et de style. Par exemple, au moment de l’application de la couleur, cela n’est pas problématique. Cependant, pendant la coupe, l’équilibre est important, ce n’est pas le bon moment pour discuter ou envoyer des sms.

Cependant, étant au salon, vous devriez utiliser ce moment pour débrancher, vous détendre et profiter de l’expérience.

Et le téléphone alors ?

Si vous attendez un appel urgent, soyez discrets. N’hésitez pas à prévenir votre styliste. Si cela gène les clients à côté, votre coiffeur, partant du principe que c’est un lieu de relaxation, peut vous demander d’écourter ou de prendre l’appel ailleurs.

Si le client n'est pas satisfait, que doit-il faire ?

Charlie : Si le client n’est pas satisfait de sa prestation, il faut en parler au plus tôt. Il est possible de le conseiller à nouveau, de demander conseil à un autre collaborateur du salon.

Julie : Je conseille de prendre la parole au plus tôt. Mais s’il est mécontent après coup, il peut revenir au salon dans les 15 jours. Sa prestation sera revue et diagnostiquée à nouveau pour une satisfaction mutuelle.

Anaïs : S’il n’est pas satisfait, le client doit pouvoir s’exprimer. Même s’il appelle ou revient dans les 15 jours, il doit se sentir à l’aise pour en parler. Nous préférons un client heureux qui se sentira en confiance lors de son prochain rendez-vous.

Charlie : Si le client est ouvert à en parler avec le coiffeur qui s’est occupé de sa prestation, le coiffeur refait une consultation, en discute avec le manager et apporte une solution au client. Si le client ne veut pas continuer avec le même styliste, le manager gère avec son styliste et peut proposer un autre coiffeur. Dans tous les cas, le coiffeur ayant fait la première prestation assistera le second, pour mettre à l’aise le client, le rassurer et communiquer au mieux avec le client pour éviter toute tension lors de sa prochaine visite.

 

 

Et vous, avez-vous des questions à poser à nos stylistes ? Nous sommes à votre écoute pour faire de votre visite un moment d’exception. En cas de doute, de questions, parlez-en avec votre styliste.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *